Le frugalisme ou comment dépenser moins pour une retraite anticipée

0 120

La vie en société a fait naître de nombreux modes de vie entre les hommes. Se basant sur des principes propres, ils amènent leurs adeptes à adopter des habitudes qui sortent de l’ordinaire. frugalisme-retraiteC’est notamment le cas du frugalisme, une façon de vivre qui prône la un départ anticipé à la retraite . Que comprendre réellement du frugalisme ? Car il ne s’agit pas simplement de devenir riche ou de gagner au lotto. Pour être indépendant financièrement, le frugaliste adopte des stratégies pour faire fructifier son capital.

Partez ici à la découverte de ce mode de vie qui inspire de plus en plus de personnes dans le monde.

Qu’est-ce que le frugalisme ?

Le frugalisme est un mode de vie qui consiste à vivre en dessous de ses moyens, lors de sa période d’activité afin d’économiser pour profiter d’une retraite aisée, mais surtout anticipée. Ainsi, pendant qu’il est encore actif, le frugaliste met de l’argent de côté afin de constituer un budget pour préparer ses jours d’inactivité.

Pendant qu’il épargne pour sa retraite, le frugaliste opte aussi pour des comportements quotidiens un peu maniérés. Ainsi, il réduit ses dépenses au strict minimum, s’interdit les loisirs et vit dans l’entière sobriété. L’idée du frugalisme vise aussi à réduire la durée de travail pour s’accorder une plus longue période de repos.

Bien qu’il s’apparente au minimalisme, le frugalisme est une pratique totalement différente. La première recherche la quiétude en toute chose alors que la seconde prône la discipline pour trouver l’émancipation.

Les avantages du frugalisme

Né aux États-Unis, le frugalisme est très pratiqué dans le monde notamment en France. Cet engouement pour cette pratique de vie est principalement dû aux avantages qu’il offre.

La retraite anticipée

La retraite anticipée est le principal avantage du frugalisme. Si l’âge moyen pour finir sa carrière professionnelle est d’environ 60 ans d’âge, le frugaliste souhaiterait le faire vers 40 ans. Ainsi, il opte pour une carrière qui ne lui poserait pas des contraintes pour aller en retraite. Une fois en inactivité, le frugaliste profite de ses journées pour se reposer, prendre soin de sa famille et s’adonner à des activités qui lui font plaisir.

strategie-frugalisteLa liberté financière

Durant sa période de travail, le frugaliste prend le temps de faire des économies sur salaire. Il prend également le soin de faire des investissements qui lui rapporteront de gros revenus. Ainsi, il garantit sa liberté financière pendant sa retraite. En optant pour ce mode de vie, le frugaliste met tout en œuvre pour s’assurer plus tard un équilibre financier. Ce dernier va consister à disposer de revenus pour tous ses besoins en retraite.

Comment devenir frugaliste ?

Pour être frugaliste, il faut faire certains choix de gestion et de vie. Ceux-ci sont le plus souvent relatifs à la profession, aux dépenses ou encore à l’investissement financier.

Pratiquer une profession favorable au frugalisme

La pratique du frugalisme implique d’avoir un travail qui génère des revenus relativement importants. C’est notamment le cas en France des ingénieurs, des cadres et assimilés, des architectes en immobilier, des professions liées à internet, etc. Les activités professionnelles qui permettent de  faire des heures supplémentaires sont également favorables au frugaliste.

Les professions pratiquées par les frugalistes doivent aussi lui permettre de prendre une retraite anticipée. Un fonctionnaire d’État aura plus de mal à se lancer dans la pratique contrairement à un travailleur indépendant. Les professions libérales sont donc celles qui correspondent le mieux au frugaliste en première position.

frugalisme-depensesMinimiser les dépenses

Le mouvement du frugalisme met un accent particulier sur la gestion des dépenses quotidiennes. En effet, les différents courses et achats sont ciblés afin de dépenser le moins d’argent possible de son salaire. Qu’il s’agisse de logement, d’alimentation, de mobiliers, de vêtements et autres, le frugaliste opte pour le strict minimum dans sa consommation. Seules les dépenses importantes sont considérées dans son budget.

Le frugaliste n’a pas besoin d’une grande maison. Un logement sobre qui lui offre sécurité et abri est largement suffisant pour atteindre son objectif. Il en est de même pour de nombreux équipements informatiques et électroménagers dont il préfère se passer. Pour les frugalistes, l’utile l’emporte toujours sur l’agréable dans les actions et les choix.

Faire de bons placements financiers

Les placements financiers sont également importants dans la vie du frugaliste. Puisqu’il souhaite travailler moins, il se doit de trouver avec méthode des sources de revenus qui permettront de couvrir ses besoins en inactivité. Ainsi, les investissements dans l’immobilier, la bourse, les actions, les devises fortes (euros, dollars), le commerce ou encore le blogging sont quelques pistes suivies par le frugaliste  pour se constituer un capital.

En faisant de bons placements qui lui rapporteront des revenus sur l’année ou plus tard, le frugaliste s’assure de pouvoir couvrir tous ses besoins pendant sa retraite. Avec les dividendes et les loyers d’immobilier qu’il percevra à la fin de chaque mois ou année, il pourra alors se constituer un gros capital afin de passer ses journées à ne pas travailler ou le faire très peu.

Comment dépenser moins ?

L’un des objectifs du frugalisme consiste à faire le moins possible de dépenses. Cependant, il n’est pas facile d’être indépendant financièrement quand on ne sait pas par quelle étape commencer.

Faire des économies sur chaque dépense

Les dépenses sont indispensables pour vivre en société, mais il est tout de même possible de les gérer convenablement. Pour ce faire, le frugaliste fait chaque achat avec rigueur et méthode. Ainsi, seul le produit qui servira exactement à couvrir le besoin pour lequel il est acheté sera acheté pour consommation.

En réduisant le montant de chaque achat de nourriture ou de vêtements au strict nécessaire, les frugalistes arrivent à économiser quelques euros sur chaque dépense. De la sorte, ils s’habituent à un mode de vie rationnel mais décalé. Ils réalisent du coup des épargnes qui leur serviront pendant la retraite. Les investissements en bourse et ces économies sur les dépenses constituent des revenus importants pour le budget du frugaliste.

Se contenter du strict minimum

La pratique du frugalisme oblige à se contenter du strict minimum. Que ce soit pour se loger, se nourrir, se vêtir ou encore se déplacer en voiture, le frugaliste fait l’option du minimum dans son investissement. Tant que ses choix lui permettront de couvrir le besoin exprimé, il peut se l’accorder. Il n’est donc pas question de changer un équipement tant que celui-ci assure toujours les fonctions pour lesquelles il a été acheté.

Les vêtements de marque, les objets luxueux, les appareils hi-tech récemment sortis ou même internet, ne sont pas des choses pour lui. Quand dans sa maison il peut sous-louer une pièce ou le garage, le frugaliste n’hésite pas à le mettre en location pour se faire un revenu.

frugalisme-epargneSe priver de certains plaisirs futiles

La vie du frugaliste est également faite de privations. En effet, les loisirs, les distractions et certains plaisirs constituent sur le long terme de grosses dépenses. S’il est possible de s’en priver sans que cela n’affecte en rien cette étape de sa vie, autant le faire. C’est dans ce mouvement d’idée que s’inscrit le frugaliste qui ne trouve aucune raison à s’offrir certains plaisirs.

Les restaurants en famille, les sorties entre amis ou encore les voyages touristiques en voiture sont des dépenses inutiles pour le frugaliste. L’argent qui servira à les couvrir pourra être réinvesti et constituer un revenu pour plus tard. Il peut aussi être mis à l’écart pour la période où il n’aura plus de travail. Ainsi, son capital reste préservé pour longtemps.

On peut juger cette manière d’atteindre l’indépendance financière comme un tremplin vers la liberté. Mais gagner en liberté à un prix que tout le monde n’est pas d’accord de payer. A force de se projeter dans le futur, on peut se perdre et oublier de profiter de l’instant présent , s’éloigner de sa famille et des personnes qui nous entoure.

Il s’agit parfois de sacrifier le présent pour un futur qui n’existera peut-être que dans notre imaginaire.

 

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.