Récupérer des graines pour faire des semis

0 4 649

Quand on a un potager, le but est aussi de faire des économies. Et acheter des graines ou des plants chaque année représente un sacré budget. Heureusement, il est possible de s’en passer ! Tout simplement en récupérant des graines pour faire ses semis. Mais il y a cependant quelques petites choses à savoir avant de se lancer. On vous explique tout dans cet article.

graines-tournesolQuelles graines utiliser pour faire des semis ?

Vous pensiez que l’on peut récupérer n’importe quelles graines pour faire ses semis ? Malheureusement, c’est faux ! Lorsque vous achetez des semences ou des plants dans une jardinerie conventionnelle ou n’importe quel magasin en commercialisant, vous ne pourrez pas récupérer les graines pour les replanter.

Le cas des hybrides F1

C’est la logique commerciale qui veut ça. Si vous achetez ces graines une fois puis ne remettez plus les pieds au magasin durant toute votre vie de jardinier amateur, comment feraient des entreprises comme Monsanto pour prospérer encore et encore ? Les grands groupes de la biochimie ont donc trouvé une parade. Ils ont inondé le marché avec des variétés « hybride F1 », qui ne peuvent pas être multipliées par semis.

Leur germination est aléatoire et les plants obtenus perdent tous les caractères généraux de la plante mère. Car ces hybrides F1 sont issus d’un croisement unique, effectué en pépinière. Reproduire ce croisement est donc le seul moyen de retrouver leurs caractéristiques. Et ce n’est pas à la portée du premier venu.

En d’autres termes, vous ne serez pas certain l’an prochain d’obtenir les mêmes caractéristiques que la plante mère si vous semez ces graines. L’année suivante risque d’être encore plus problématique, c’est un peu ce que nous avons appris avec Mendel et ses petits pois au cours de biologie.

Les semences paysannes

Pour pouvoir récupérer les graines et faire des semis l’année suivante, il vous faudra des semences paysannes. Ces dernières sont généralement bio et sont toujours reproductibles par semis. Malheureusement, leur vente est illégale jusqu’en 2021. Il est toujours possible de s’en procurer par certains réseaux comme Kokopelli, directement sur internet. Vous pouvez également troquer des semences paysannes avec vos amis jardiniers. Demandez autour de vous !

Depuis juin 2020, après des décennies de batailles législatives, les semences paysannes sont autorisées à la vente en France.

Quelles semences récolter ?

Toutes les plantes ne fleurissent pas, ne produisent pas de graines et ne meurent pas en une seule saison de croissance. Celles qui le font, comme la laitue, les tomates et les poivrons, sont appelées annuelles. Les bisannuelles, comme les carottes et les oignons, ne fleurissent pas avant leur deuxième saison de croissance, après avoir traversé une période de froid.

Commencer par des cultures faciles.  Certaines cultures comme les pois, les haricots, la laitue et les tomates sont idéales pour commencer à conserver les semences. Ces cultures annuelles autogames ne nécessitent que peu ou pas d’isolation, et seules quelques plantes sont nécessaires pour produire des graines de manière fiable.

Les cultures maraîchères peuvent être classées en fruits secs ou en fruits humides. La collecte des graines des cultures à fruits secs peut être aussi simple que d’aller au jardin, de cueillir à la main quelques cosses de graines mûres et de les apporter dans la maison pour les faire sécher et nettoyer. Les fruits des cultures à fruits humides doivent être récoltés lorsque leurs graines sont mûres. Les fruits récoltés sont soit écrasés, soit coupés en morceaux, et les graines sont extraites de la chair et de la pulpe avant que les graines ne soient séchées.

Quand récolter vos graines ?

Pour les cultures qui produisent des fruits humides, les graines ne sont pas toujours mûres lorsque les fruits sont prêts à être consommés. Les aubergines, les concombres et les courges d’été sont consommés lorsque les fruits sont immatures et encore comestibles, mais avant que les graines ne soient réellement mûres. Cela signifie que les conservateurs de graines doivent laisser quelques fruits à pleine maturité dans le jardin lorsqu’ils veulent conserver les graines. Les fruits secs, comme les céréales, la laitue et les haricots, peuvent être retirés de la plante une fois que les graines sont sèches et dures.

Récolte de graines : la marche à suivre

La première étape sera donc de planter des semences paysannes. Puis il vous faudra sélectionner les plantes qui vous plaisent le plus. Parce que le goût était bon, parce qu’elle a résisté à une maladie, parce que le rendement était important. Pour les repérer, mettez à ces plantes un ruban. Puis choisissez les plus beaux fruits ou légumes de ces plants et récoltez-les lorsqu’ils sont sur le point de tomber.

Ne vous embêtez pas à essayer de récolter les graines de plantes à bulbes, tubercules ou rhizomes. Il faudra plusieurs années avant qu’elles donnent des fruits.

Conserver les graines pour les semis

Une fois que vous avez cueilli vos fruits et légumes, récupérez les graines et nettoyez-les. Laissez-les sécher dans un endroit sec à l’abri de la lumière pendant une semaine. Ensuite, triez à nouveau pour les débarrasser de toutes les impuretés.

Puis, pour chaque fruit ou légume, glissez les graines dans une enveloppe et notez la date de récolte, le nom de la plante ainsi que ses caractéristiques.

Vous pouvez également conserver vos graines au réfrigérateur : les nuisibles seront tués par le froid.

Pour récolter ses graines de tomates

  • Enlevez les graines du fruit et sélectionnez les semences saines (même caractéristiques entre-elles)
  • Faites fermenter les graines dans un récipient,  à l’air libre,  dans un peu d’eau . Après plusieurs jours, la masse gélatineuse des graines se décompose
  • Rincez à l’eau les graines dans un tamis en laissant couler de l’eau claire sur les graines
  • Répétez l’opération pour vous débarrasser de la masse gélatineuse
  • Séchez ensuite les gaines pendant plusieurs jours. cette opération est très importante pour pouvoir ensuite conserver vos graines
  • Ensachez les graines ainsi récoltées.

recolter-graines-tomates

Comment vérifier si vos graines ont conservé leur pouvoir germinatif ?

Pour ne pas perdre de temps et d’énergie, vous pouvez tester le pouvoir germinatif de vos graines avant de les mettre en terre. Vous vous assurerez ainsi qu’elles sont saines et germeront normalement. Car il est toujours possible qu’elles aient été infectées par un nuisible.
La première méthode consiste à déposer une dizaine de graines sur un coton imbibé d’eau. Si la moitié ou plus d’entre elles germent, c’est que votre réserve est bonne.
Le second test est encore plus simple : versez vos semences dans un verre d’eau. Celles qui coulent jusqu’au fond du verre sont bonnes. Celles qui restent à la surface, elles, ne germeront pas.

Combien de temps peut-on conserver ses graines ?

Les graines seront mieux conservées si elles sont stockées dans un endroit frais, sombre et sec. Un placard sombre dans une partie plus fraîche de la maison ou un sous-sol sec et frais sont deux bons endroits pour stocker les semences pendant un an ou deux. Une fois bien séchées, les graines peuvent également être scellées dans des récipients hermétiques et conservées au réfrigérateur ou au congélateur pendant plusieurs années. Les graines de certaines cultures ont naturellement une durée de vie plus longue. Les graines de tomates et les haricots peuvent être laissés pendant de nombreuses années dans des conditions de stockage adéquates, tandis que les graines d’oignons et de carottes ont une durée de vie notoirement courte.

N’oubliez pas d’étiqueter vos graines en indiquant le type de culture, le nom de la variété et toute note utile sur vos graines, la date de récolte des graines et le nombre de plantes que vous avez récoltées.

 

 

 

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.