Planter une haie champêtre, un geste pour la faune et la flore

0 240

A l’ère de la destruction de la faune et de la flore, il est urgent de mettre en place des actions salvatrices. L’une d’elle elles est la plantation de haie champêtre.haie-bocagere En effet, en planter participe à l’évolution de la biodiversité et impacte positivement l’environnement. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur la plantation de haie champêtre.

La haie champêtre élément du paysage

La fragmentation du paysage

La fragmentation du paysage, est un terme utilisé en écologie. Cette notion prend également le nom de morcellement des habitats ou des écosystèmes. Elle désigne l’ensemble des phénomènes artificiels de morcèlement de l’espace susceptibles d’empêcher le déplacement de certaines espèces. Ceci étant, ces espèces ne sont plus en mesure de se déplacer comme elles en avaient l’habitude sans facteur de fragmentation. Vous l’aurez compris, la fragmentation du paysage est une des causes de la perte de biodiversité.

Cette fragmentation, affecte à divers niveaux les populations, les espèces ou les individus dans leur habitat. En effet, selon leur spécialisation, leurs capacités adaptatives, ces derniers sont plus ou moins vulnérables.

Pour d’autres, c’est leur capacité à franchir des obstacles ou à voler qui est complètement affecté. La fragmentation du paysage, est l’une des causes premières de la disparition de la biodiversité. Certaines espèces selon le cas, n’arrivent soit plus à se nourrir soit plus à se déplacer ou se reproduire. Des espèces confinées risquent de compromettre leur patrimoine génétique en se reproduisant entre-elles.

La haie champêtre joue un rôle, pour certaines espèces, de couloir de déplacement et relie des espaces entre-eux.

Définition de la haie champêtre

La haie champêtre est une structure végétale. Cette dernière est linéaire et associe des arbustes, des arbres, des arbrisseaux des plantes indigènes ou des sous-arbrisseaux.

Ces différentes structures végétales peuvent être taillées régulièrement ou pousser librement sous forme de haie vive. Le choix des plants est primordial.

La haie champêtre permet de former une clôture autour d’une parcelle. Elle sert ainsi à la délimitation de l’unité foncière.

La diversité floristique est l’une des caractéristiques de la haie champêtre. Autrement dit, elle doit constituer un abri idéal pour flore spécifique et pour une faune locale. Cet ensemble forme un biotope propice à nos espèces indigènes.

En ce qui concerne la longueur de la haie champêtre, cette dernière est assez variable. La taille d’une haie champêtre peut être comprise entre 1 m et 25 m. Toujours est-il qu’elle est assez maitrisable.

La haie et l’agriculture

Le remembrement

Encore appelé remembrement rural, le remembrement vise à réunir les exploitations agricoles d’un seul propriétaire sur de plus grandes étendues de terre. Le but visé, est de faciliter l’exploitation de ces terres en un seul lieu. Le remembrement, c’est également l’aménagement rural du périmètre. Cet aménagement, consiste à regrouper les terres d’un ou de plusieurs agriculteurs. L’objectif de cette opération était de rendre les surfaces agricoles plus facile à travailler avec des engins agricoles motorisés pour augmenter le rendement.

Pendant les 1960 à 1980, le remembrement, a été fortement pratiqué en France. Pour réaliser ce regroupement de terres agricoles, on a pas hésité à combler des fossés et à arracher des haies . Les terres anciennement bocagères ont cédés la place à des paysages d’openfield. Depuis plusieurs décennies, elle a été moins pratiquée. Mais il demeure la cause de nombreux dégâts éco-paysagers. On note des inondations, l’érosion des sols, la perte de biodiversité. Les causes profondes proviennent de la destruction de la flore, avec l’arrachage des haies, des arbres, etc. De nos jours, la machine est inversée des dispositions importantes sont mises en place afin de respecter l’environnement. Il s’agit notamment de mesures compensatoires qui a pour but de préserver, de reconstruire les milieux détruits et de planter des haies bocagères.

Le remembrement, n’est plus  d’actualité en France aujourd’hui. Mais l’impact environnemental qu’il a causé est encore bien présent.

L’agroforesterie

Lors du remembrement, on a arraché très souvent des arbres situés sur des parcelles pour faciliter le passage des engins agricoles. Aujourd’hui, une nouvelle tendance est en plein essor, l’agroforesterie.  Elle désigne un mode de production agricole. La notion d’agroforesterie, vise à associer sur un même terrain, des plantations d’arbres à d’autres cultures pour des bénéfices partagés. L’association peut également être entre des arbres et des animaux. Toujours est-il, que l’idée d’effets bénéfiques réciproques reste présente. Si l’agroforesterie, ne date pas d’aujourd’hui, cette notion est véritablement mise en avant. Et pour cause, l’agroforesterie favorise une meilleure utilisation des ressources et permet une grande diversité biologique. Le rendement est également augmenté avec la création d’un microclimat favorable.

Les principes de l’agroforesterie, sont multiples. En tout premier lieu, vous devez savoir que différents systèmes d’agroforesterie sont possibles. Tout est fonction des cultures mises en association. Ainsi, on peut voir un système ou des arbres fruitiers, se retrouvent autour d’arbres simples ou encore des pâturages d’animaux à l’intérieur des prairies. À défaut, des haies ou des vergers peuvent remplacer les arbres. Le but, est de faire interagir les éléments de l’environnement pour l’optimisation des ressources. Si certains arbres ont la capacité de fixer l’azote et de le céder au sol pour l’enrichir, d’autres permettent de lutter contre la pollution. Pour d’autres, Il s’agit fournir du bois pour divers usages  (chauffage, vannerie, ) ou encore des fruits pour diversifier la production de l’agriculteur.

La haie champêtre pour quels usages ?

Les usages de la haie champêtre sont multiples. Vous pouvez planter une haie champêtre pour:

  • Un brise-vent

En plantant certaines haies, vous avez la possibilité de protéger votre jardin des vents forts qui surviennent parfois. Ainsi, les plantes fragiles qui se trouvent dans votre jardin, les cultures potagères, pourront s’y développer convenablement. En hiver, la haie champêtre, est très utile pour protéger votre habitation du froid.

  • Clôture de décoration

Avec une haie champêtre, vous arriverez à délimiter votre espace avec style. En effet, elle servira de clôture décorative mais respectez bien la limitation de votre propriété. Votre haie champêtre doit s’intégrer au paysage. C’est d’ailleurs l’une des premières raisons qui pousse à la mettre en place.

Il est donc important de tenir compte de l’environnement dans lequel vous habitez. De plus la mise en place d’une haie champêtre est pour de longues années. Il convient donc de bien choisir. Si vous souhaitez être dissimulés et conserver votre intimité même en hiver, opter pour des variétés comme le hêtre pourpre qui a des feuilles marcescentes.

  • Niche écologique

La haie champêtre permet de maintenir la biodiversité, quel que soit l’endroit où elle se trouve. Cette haie persistante ou non  est le lieu où se retrouve des petits mammifères, des insectes et des oiseaux. Certains animaux, apparaissent à une certaines périodes de l’année. Chacun d’eux est en mesure, de tirer parti du milieu propice qu’offre la haie champêtre. Planter du sureau ou de l’aubépine, par exemple, et votre haie fournira des baies pour nourrir les oiseaux mais ces essences attireront également de nombreux pollinisateurs (abeilles et papillons)

  • Élément de protection du sol

La haie champêtre, peut servir, à protéger le sol du lessivage. Un sol de la sorte, est riche en humus et par conséquent fertile. De nombreux micro-organismes, s’y trouverons et vont améliorer la qualité du sol par leur rôle de décomposeurs. La haie sert aussi de régulateur dans le cycle de l’eau et diminue le risque d’inondations. Elle permet grâce à ses racines de fixer le sol et limite l’érosion.

haie-champetre-prunelierQuelles espèces choisir pour une haie champêtre ?

Monospécifique ou mélange d’espèces ?

En désirant planter une haie champêtre, vous avez le choix entre une haie champêtre monospécifique, ou un mélange d’espèces. Chacune de ses options, présente des avantages et des inconvénients vis-à-vis desquels vous devez être regardant pour le choix.

Une haie champêtre est dite monospécifique lorsqu’elle se compose d’une succession d’arbustes ou d’arbre n’ayant qu’une seule essence. La plantation est linéaire. Les arbres et arbustes, sont disposés à intervalles réguliers. Ils peuvent disposer de feuillages caduques, de feuillages marcescents ou de feuillage décoratifs.

Les points forts d’une haie monospécifique, c’est qu’elle pousse de manière régulière puisque tous les plants ont le même âge et les mêmes caractéristiques.  La haie champêtre monospécifique, présente un aspect homogène.

Ce type de haie est choisi dans une optique de brise vue et moins pour son potentiel biologique.

Vous pouvez également opter pour la haie champêtre au mélange d’espèces encore appelée haie champêtre mixte. Elle se compose de plusieurs essences végétales qui sont en mesure de se développer dans le même environnement. L’avantage principal de la haie champêtre, c’est qu’elle favorise la biodiversité. Elle présente donc un intérêt écologique important. Vous choisirez dans ce cas des variétés d’arbustes qui ne fleurissent pas au même moment afin de fournir un habitat et de la nourriture tout au long de l’année.

Vous avez de multiples raisons de mettre en place une haie champêtre composée d’un mélange d’espèces.

  • Vous permettra d’avoir un décor différent tout au long de l’année;
  • S’intégrera rapidement dans l’environnement ;
  • Saura lutter efficacement contre les attaques de parasites et aura une bonne résistance ;
  • Assurera l’équilibre écologique ;
  • Rendra facile l’entretien.

Il faut pouvoir ajouter, qu’une haie champêtre avec mélange d’espèces, dispose d’un excellent garnissage à la basse de la haie. Il s’oppose ainsi à la haie champêtre monospécifique qui est dépouillée de son garnissage au centre et à la base.

Taille et distances

Procéder à la taille de la haie champêtre, a pour objectif de stimuler la ramification des arbustes. Elle vise également à garder ces derniers compacts et denses. Dans le cadre d’arbustes à fleur, elle aide à la floraison. Pour procéder à la taille de la haie champêtre, il vous faut vous équiper de sécateur, d’un coupe branches et  d’un taille-haie. Le moment de la taille, varie suivant l’espèce ou les espèces qui forment la haie champêtre. Il dépend également du rythme de croissance de ces espèces. Mais puisque la haie servira de refuge, veillez bien à ne pas la tailler lors des périodes de couvaison.

Pour la taille, vous avez trois façons différentes. Vous pouvez le faire un an après la plantation, la deuxième année après la plantation de la haie, ou la troisième et la quatrième année après la plantation. En ce qui concerne les déchets de tailles, ils peuvent servir pour le paillage. Si vous avez planter du noisetier ou du saule, récupérez les branches souples , elles vous seront utiles au potager comme tuteur ou pour réaliser des haies mortes.

Les plus habiles pourront également réaliser du plessage avec les branches souples de la haie vive.

En ce qui concerne la distance de plantation de la haie champêtre, elle est variable. En effet, elle varie en fonction de l’espèce. Pour rappel, la distance de plantation, permet un meilleur développement de la haie champêtre. Elle permet à la plante mise en terre d’avoir un espace vitale favorable à sa croissance. Le but est d’accorder à la plante, un total épanouissement.

Choix des essences

Faire le choix des essences, revient à bien choisir les végétaux. C’est en fonction d’eux, que vous aurez la haie champêtre souhaitée. Cependant le choix des végétaux, doit être fait en fonction de certains éléments. Il vous faut dans un premier temps procéder à une analyse géographique de la région. Ensuite, procéder à l’analyse géologique, puis à l’analyse botanique. L’analyse botanique est assez importante car elle traitera de la santé des végétaux. Pour de bonnes essences, il faut des végétaux en bonne santé. En dernier lieu, faites l’analyse pédologique en d’autres termes une analyse de votre sol.

L’entretien de la haie champêtre

Pour avoir une bonne haie, il faut bien l’entretenir. L’entretien est important pendant les trois premières années. L’entretien de la haie, doit être fait avec du matériel adéquats. Évitez tout matériel susceptible d’entrainer des maladies.  La taille de formation, doit se faire obligatoirement deux ans après la plantation de la haie champêtre. La taille d’entretien empêche le dégarnissement de la haie à la base.

Les aides et les subsides auxquels on peut prétendre

En tant que particulier

Lorsque vous êtes un particulier, certaines régions octroient des subsides pour la plantation de haie ou encore de vergers. Renseignez-vous auprès de votre commune ou mairie. Il s’agit soit de montants forfaitaires ou en fonction du nombre de plants et de la variété.

En tant qu’agriculteur

Les agriculteurs sont soutenus dans la démarche de plantation et la reconstitution de haies bocagères ou productives.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.