Comment prendre soin d’un hérisson ?

0 110

Le hérisson, petit animal mignon et tendre est endémique à l’Europe. Ce petit mammifère piquant erre dans les rues et les jardins, principalement la nuit.jardin-herissons

Auparavant, on observait principalement le hérisson à la lisière des forêts, dans les champs ou sur les berges des rivières, mais aujourd’hui il vit aussi dans nos jardins.

Concentrons-nous sur son habitat et les raisons pour lesquelles ils viennent vivre si près des hommes et sur la façon dont ils se débrouillent dans nos jardins.

Pourquoi accueillir un hérisson ?

On l’appelle l’ami des jardiniers et pourtant le hérisson est un animal nocturne . Ils commencent leur activité après le coucher du soleil. Il chasse et mange des insectes et leurs larves, des escargots, des limaces, des vers de terre. Parfois, il varie son menu omnivore avec des grenouilles, souris, lézards, petits mulots. Il complète son alimentation avec des œufs et des poussins d’oiseaux nichant au sol, des glands, des baies et d’autres fruits. Il n’est pas rare qu’il visite votre compost. Il sort généralement pour chercher de la nourriture après le début des pluies. Son odorat est très développé, il marche beaucoup et sait très bien nager.

Une espèce protégée

Le hérisson commun ( Erinaceus europaeus ) est plutôt trapu, avec une silhouette arrondie. Il pèse environ 1 kg, mesure un peu moins de 30 cm de long et 12 à 15 cm de haut, les mâles étant légèrement plus grands et plus lourds que les femelles. Leurs empreintes de pieds montrent généralement quatre doigts, avec leurs ongles, car le pouce n’est généralement pas marqué.

Malgré la sympathie qu’il suscite, les experts avertissent qu’il ne s’agit pas d’un animal de compagnie et qu’il ne faut pas le sortir de son environnement ni le toucher.

Le hérisson est un animal sauvage mais il est possible que certains de ces petits animaux aient besoin d’aide.  Ils peuvent être malades, blessés en sous-poids avant l’hiver ou peut-être orphelin. Dans ces cas, nous peuvons intervenir pour aider un hérisson mais seulement pour la durée nécessaire à sa revalidation.

Il est conseillé de consulter un vétérinaire ou de contacter un Centre de Revalidation des Espèces Animales Vivant naturellement à l’État sauvage (CREAVES) s’ils existent dans votre région.

Que faire si vous trouvez un hérisson  ?

Si vous avez trouvé un hérisson et que vous ne savez pas exactement quoi faire, vous êtes au bon endroit. Nous détaillons ici point par point comment agir selon le cas, avec toutes les données et les conseils utiles pour que vous puissiez l’aider comme il en a besoin.

Il est alors important que vous déterminiez l’état de santé dans lequel il se trouve ou s’il répond à l’une des conditions dans lesquelles nous considérons qu’il a besoin d’une aide vétérinaire.

bebe-herissonLe hérisson nécessite des soins

  • C’est un très petit bébé, de la taille d’un œuf, et il n’y a aucun signe de la mère pendant des heures.
  • C’est la fin de l’automne et il ne fait pas environ 600gr.
  • Il est très maigre ou mal nourri, quand il est en boule au lieu d’être rond, il a l’air ovale ou semble avoir une taille.
  • Il a des blessures, des traces de sang ou boite à cause d’une fracture.
  • Il a des parasites, des petites puces mobiles ou des tiques crochues.
  • Il a des zones chauves, sans pointes ni cheveux.

Dans tous ces cas, il a besoin d’une aide vétérinaire. Mais vous n’êtes pas obligé de l’emmener chez un vétérinaire à vos frais, car il existe des centres de récupération des animaux sauvages dans presque toutes les provinces du pays, qui s’occupent de ces animaux sauvages.

Ils vous diront s’ils viennent le chercher, si vous devez le leur apporter ou si vous pouvez le laisser à une clinique vétérinaire voisine qui collabore avec eux afin qu’ils puissent le récupérer après avoir reçu les premiers soins.

Soyez patient et insistez, tout le monde n’a pas le même horaire, certains ont un service d’urgence 24 heures sur 24, d’autres ne travaillent pas le week-end, … tout dépend du centre en question. Essayez donc plusieurs fois à des moments différents.

Le hérisson est en bonne santé

Si vous l’avez rencontré dans la soirée ou tôt le matin à la campagne et qu’il ne répond à aucun des points de la liste ci-dessus, la première chose à savoir est que vous n’auriez pas dû l’attraper. Il est courant que des personnes, poussées par un instinct de protection malavisé, veuillent essayer d’aider des animaux qui n’ont pas vraiment besoin de nous mais que nous pensons avoir besoin d’eux lorsque nous les voyons, apparemment, perdus ou sans protection.

N’oubliez pas que ces animaux sont nocturnes, qu’ils vivent dans la forêt et dans les champs et qu’il est normal de les trouver au milieu de nulle part. Même si vous les trouvez au milieu d’une route, il vous suffit de vous arrêter (tant que vous ne mettez pas en danger votre sécurité et celle des autres) et de les retirer de la route afin qu’ils puissent poursuivre leur voyage où qu’ils veuillent aller.

Mais d’autres fois, ce sont eux qui se faufilent dans les jardins privés, les parcelles urbaines,… Nous voyons de plus en plus de hérissons qui vivent avec nous dans des lotissements, à la périphérie des villes ou même dans des parcs entièrement urbains. Et c’est leur maison et nous devons les y laisser, même si cela ne semble pas être un endroit sûr.

Donc, si l’animal est en bonne santé, l’important est de le ramener dans son habitat le plus rapidement possible. Si vous l’avez pris sans le vouloir, l’idéal est de le remettre à l’endroit où vous l’avez trouvé, et si c’est une zone dangereuse, cherchez-en une autre plus sûre.

Tenez également compte du fait que si c’est une femelle et que c’est la saison de la reproduction (de mars à septembre, bien que nous ayons parfois des cas même au milieu de l’hiver), si vous changez de lieu et que le nid était à proximité, vous risquez de condamner les petits à mourir sans leur mère.  Ne bougez donc pas les hérissonnes car il est très courant qu’ils se reproduisent dans les haies des jardins privés ou des parcs urbains.

Pour distinguer le sexe, si vous regardez son ventre et qu’il a une bosse comme un nombril, c’est un mâle, mais si la bosse se trouve à l’extrémité de la queue et de l’anus, alors c’est une femelle. Pour voir le ventre, s’il devient une boule, vous pouvez le poser sur une table ou un verre similaire et regarder en dessous.

En aucun cas vous ne pouvez pas le garder. Ce sont des animaux sauvages, ils sont nés dans la liberté et doivent le rester. Aussi dure et dangereuse que puisse vous paraître la vie dans la nature, enfermer un animal dans une cage et le condamner à une vie dans la solitude est cruel et immoral. C’est également illégal, ils sont protégés et les garder en captivité est un crime.

Comment le soigner temporairement chez soi ?

Le hérisson devra peut-être passer une nuit ou deux avec vous, jusqu’à ce que vous puissiez aller le libérer ou jusqu’à ce le centre de protection de la faune le prenne en charge. Il est donc important que vous sachiez comment le garder pendant qu’il est à la maison, afin que ce soit sans danger pour lui et pour vous. Mais surtout, essayez de le garder le moins longtemps possible, car le stress et la modification de son alimentation peuvent avoir des conséquences négatives pour lui.

nourrir-herissonVous pouvez le mettre dans un bac en plastique ou dans une boîte en carton, mais gardez à l’esprit que si vous le mettez dans une boîte en carton et qu’il se mouille (parce qu’il jette l’eau, urine , etc.), il peut finir par faire un trou et s’échapper. Vous devez également tenir compte du fait qu’ils sont de très bons grimpeurs, donc il doit être assez haut ou avoir un couvercle, mais n’oubliez pas de faire quelques trous pour qu’il ne suffoque pas. Si vous le pouvez, mettez-le dans une autre petite boîte ou un petit tissu pour qu’il se cache comme s’il était son nid et qu’il soit ainsi protégé de la lumière.

Laissez-le dans un endroit calme. N’oubliez pas qu’ils sont nocturnes, il fera probablement beaucoup de bruit la nuit, donc l’idéal est de le laisser loin des chambres pour qu’il puisse vous déranger. Le hérisson est d’ailleurs particulièrement bruyant

Si vous êtes en hiver, placez le à proximité d’un radiateur pour maintenir la température élevée. Les hérissons  supportent bien le froid puisqu’ils sont capables d’hiberner, mais s’il est malade  ou s’il s’agit d’un bébé, il faut le garder au chaud pour que son cas  ne s’aggrave pas.

Laissez-lui un grand bol d’eau, mais pas assez grand pour qu’il puisse y entrer et se mouiller. Pour manger, vous pouvez mettre de la nourriture pour chat ou chien, du jambon ou du poulet cuit sans sel ni huile. Si c’est un bébé et qu’il a du mal à mâcher, faites tremper la nourriture dans de l’eau pour qu’elle soit aussi pâteuse qu’une purée. Ne lui donnez pas de lait, de pain, de graines, de noix, de fruits ou de légumes.

Comment et où relâcher un hérisson ?

Certains d’entre eux vivent en zone urbaine et c’est normal, ils doivent encore être là. Si l’animal était blessé et que vous l’avez apporté dans un centre, c’est le centre de réhabilitation qui se chargera de le relâcher dans son environnement.

Idéalement,  le rescapé doit avoir accès à l’eau de manière sûre, comme une rivière ou autre, et même à l’eau des champs ou des jardins irrigués, et non à une piscine ou une mare dont il ne pourra pas sortir. Même s’il sait nager, le hérisson doit pouvoir sortir de l’eau seul grâce à une pente douce par exemple. Il devrait y avoir une végétation de broussailles basses pour qu’ils puissent bien se cacher.

Cela doit être fait le soir, car ces mammifères sont nocturnes et auront le temps de trouver un abri sans être exposés pendant la journée.

Si vous voulez laisser un peu de nourriture là où vous la laissez, une poignée ou deux, afin qu’ils aient de la nourriture pour la journée (bien que cela puisse attirer aussi d’autres animaux comme des prédateurs)

Rendre l’environnement favorable aux hérissons

Une fontaine d’eau potable est toujours la bienvenue. Une petite montagne de feuilles peut être le nid parfait pour un hérisson. Évitez donc d’avoir un jardin trop « soigné » et prévoyez des zones plus sauvages.

Le type de jardin aura également une influence sur la présence des hérissons. Il est évident que si aucun pesticide n’est utilisé, l’environnement leur sera plus favorable. Quant aux plantes, les espèces qui fleurissent et perdent leurs feuilles, comme les arbres fruitiers, sont susceptibles d’attirer davantage d’insectes et donc de fournir de la nourriture aux hérissons.

Les hérissons hibernent

L’hiver approche et le hérisson est occupé à se nourrir et à prendre du poids. Avec le froid, il se retire dans un endroit confortable pour hiberner, soit parmi les feuilles, soit dans des maisons en bois construites pour lui.

L’hibernation est précédée d’une période d’activité consacrée à la recherche de nourriture et à l’accumulation conséquente de graisses qui serviront de réserve d’énergie

Le hérisson n’a pas un manteau chaud pour l’hiver comme le cheval ou le chien, mais des pics. Les mâles entrent en hibernation en premier, puis les femelles, et enfin les plus jeunes. Ils recherchent des insectes ou même des escargots pour se nourrir. S’ils ne trouvent pas assez de nourriture et n’atteignent pas un poids minimum d’environ 500 grammes, ils ne survivront pas à l’hibernation, une phase au cours de laquelle ils perdent environ 30% de leur poids.

En hibernation, le hérisson cherchera des endroits protégés de la pluie et de la neige, parfois sous des planches, au milieu des buissons, des garages, des hangars ou des fermetures à bois de chauffage.

Mais il existe un certain nombre de mesures qui peuvent être prises dans le jardin pour prévenir les dégâts et rendre la vie des hérissons qui le traversent un peu plus sécurisée.

Fabriquer un abri pour le hérisson

Les nichoirs sont des abris artificiels que les hommes construisent pour que les animaux puissent y nicher ou y dormir. Les plus courants sont construits pour les oiseaux et les chauves-souris, mais les hérissons peuvent également bénéficier de ce type de construction dans les endroits où ils ne disposent pas de cachettes naturelles.

Ils peuvent les utiliser pour dormir pendant la journée (n’oubliez pas que ce sont des animaux nocturnes), pour hiberner pendant l’hiver ou pour avoir leurs petits au printemps et en été.

Il est très important de ne pas déranger les animaux s’ils utilisent cet abri , car pendant l’hibernation il est très dangereux de les réveiller soudainement. Dérangé durant la période de reproduction , la hérissonne pourrait rejeter ses petits.abri-herissons

Au moins une fois par an, il est conseillé de procéder à un nettoyage, en vidant tout le matériel qu’ils ont apporté dans l’abri et en le désinfectant.

Où placer une cabane pour hérisson ?

L’endroit idéal est à côté d’un mur ou d’un arbre, aussi caché et abrité que possible.

L’entrée doit être orientée à l’opposé du vent habituel dans la région, pour éviter les courants d’air à l’intérieur.

Il est également conseillé de le placer dans un endroit ensoleillé afin que la température soit la plus élevée possible pendant la saison froide et que l’hibernation ne soit pas si difficile. En revanche, au milieu de l’été, un endroit au soleil et à l’ombre serait plus recommandable.

Matériel nécessaire pour la construction d’un abri

Ces cachettes peuvent être aussi élaborées que vous le souhaitez, car ce sont vraiment des animaux qui se cachent dans tous les coins. Vous pouvez donc les fabriquer à partir d’un abri en pierre ou en brique, en passant par une simple boîte en plastique, jusqu’à une maison faite de rondins ou de bois semblable à ceux des oiseaux.

  • Dimensions d’un abri pour hérisson

Pour un hérisson seul, pendant l’hibernation ou pour dormir pendant la journée, un espace de 40x40cm est suffisant. Par contre, pour une femelle qui va avoir ses petits dans le nid, nous recommandons au moins 40x50cm.

  • La forme et la taille

Les abris à hérisson sont construits avec une particularité, qui donne lieu à deux modèles différents, le tunnel et le couloir.
plan-abri-herisson

Pour éviter que les prédateurs n’introduisent leurs pattes dans le nid pour essayer de faire sortir les animaux endormis ou les jeunes, nous ajoutons un tunnel à l’extérieur ou nous incorporons un couloir à l’intérieur, de sorte qu’il est impossible d’atteindre l’animal. L’autre avantage est que le hérisson qui hiberne se trouve à l’abri des courants d’air. Veillez à placer ce nichoir hors-sol, légèrement surélevé pour éviter qu’il ne pourrisse ou ne prenne l’humidité.

menace-herissonLes menaces naturelles et anthropiques

Ce mammifère a quelques ennemis naturels, parmi lesquels la chouette et le renard.  Mais la plus grande menace pour le hérisson, c’est l’homme.

L’urbanisation  a entraîné la destruction de l’environnement naturel des hérissons et il n’est pas rare de les voir  circuler dans les rues, où ils sont écrasés. L’agriculture intensive consommatrice de pesticides a également fait de nombreux ravages sur les populations de hérissons.

Les hérissons accumulent  dans leur organisme des pesticides lorsqu’ils consomment des limaces traitées.

Dans les jardins des maisons, ils risquent d’être piégés dans des étangs ou des marches profondes d’où ils ne peuvent pas sortir, ils ont des obstacles tels que des murs ou des grillages fermés, et dans leur recherche de nourriture, ils se retrouvent dans des sacs poubelles où ils peuvent suffoquer.

En plaçant des briques entre les marches pour faciliter la marche ou en laissant les sacs à ordures en hauteur, on peut éviter que d’autres hérissons ne tombent dans ces pièges. Il est également conseillé de veiller à ce que les clôtures disposent d’un espace suffisant pour qu’ils puissent se déplacer d’un jardin à l’autre sans se faire piéger, ou dans les tas de feuilles des feuilles d’automne où ils peuvent hiberner. De plus, en renfort avant l’hiver, de la nourriture pour chats peut être laissée à portée de main.

Un nouveau fléau sévit actuellement avec l’usage des robots « tondeuses ». Les propriétaires distraits oublient de désactiver leur matériel en soirée et les hérissons s’y retrouvent confrontés.  Les robots-tondeuses font d’énormes dégâts. Le hérisson ne perçoit pas le danger car elles sont silencieuses. Une fois que la tondeuse est en contact avec le hérisson, il se met en boule.  Quand il veut s’en dégager, il se retrouve scalper. Cette rencontre lui est souvent fatale malgré les bons soins que pourront lui administrer le vétérinaire.

En conclusion

Les experts s’accordent à dire que ce mammifère auxiliaire de nos jardins  a besoin d’espaces conviviaux. Le hérisson est très amical, les gens le trouvent merveilleux et en tant qu’animal sauvage, il a une place dans notre cœur, mais il a aussi besoin d’une place dans nos jardins.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.