La biodynamie, l’agriculture durable

0 309

Cet article à pour but de donner une explication sur ce qu’est l’agriculture biodynamique pour ceux qui sont curieux ou qui voudraient tester certains de ses principes.

C’est un sujet polémique que d’utiliser la biodynamie en agriculture car d’autres forces que la biologie ou la physique influenceraient l’environnement de l’homme.

Il est à prendre avec le recul nécessaire. Explications !

Qu’est-ce que la biodynamie ?

preparations-biodynamiquesLa biodynamie en agriculture part du principe que seule une terre en bonne santé peut produire des aliments de qualité. Elle repose sur les soins de la terre et le respect du vivant.
L’agriculture biodynamique reconnaît l’influence des éléments astrologiques et des forces cosmiques telles que :

  • le soleil,
  • les étoiles,
  • la position des planètes et de la lune,

et leurs effets sur la santé et la vitalité des plantes.

Elle repose donc partiellement sur un courant ésotérique (vision marginale, pour certains quelque peu sectaire) par sa vison anthroposophique de la nature.

Différences entre agriculture bio et agriculture biodynamique

Le terme d’agriculture biodynamique englobe un certain nombre de pratiques dans le cadre de ce que nous appelons l’agriculture biologique ou plus simplement l’agriculture bio.

Les principales différences sont :

  1. que, bien qu’elle n’utilise pas d’engrais artificiels ni de pesticides et d’herbicides toxiques, elle utilise des préparations végétales et minérales comme additifs pour le compost et les pulvérisations au sol.
  2. elle croit en d’autres forces ou éléments tels que cités ci-dessus.

Quelles sont les origines l’agriculture biodynamique ?

Le créateur de l’agriculture biodynamique est le philosophe croate Rudolf Steiner, qui s’est intéressé à la relation entre l’âme, l’humanité, l’univers et le monde physique dans les années 1920.

Steiner était un occultiste (sciences occultes) et n’avait, semble-t-il pas de connaissances spécifiques en agriculture et n’a pas vérifié scientifiquement l’utilité de suivre ses recommandations pour la culture des sols. Néanmoins, elles sont suivies par un certain nombre de personnes.

Les principales raisons qui ont motivé Steiner à promulguer les principes de l’agriculture biodynamique est qu’il était convaincu que la qualité des aliments s’était détériorée à son époque.

  • Quelle est la cause de la dégénérescence des semences ?
  • Pourquoi notre alimentation est-elle si médiocre ?
  • Pourquoi les animaux de la ferme sont-ils si affaiblis et peu résistants  aux maladies ?

Il pensait que la source du problème était l’utilisation par l’agriculture chimique d’engrais et de pesticides artificiels.

De plus, en raison de son parcours intellectuel, il ne croyait pas que cela était dû uniquement aux propriétés chimiques ou biologiques des substances en cause, mais aussi aux lacunes spirituelles de toute l’approche chimique de l’agriculture.

Steiner considérait le monde et tout ce qu’il contient comme étant de nature à la fois spirituelle et matérielle, une approche appelée monisme. Il croyait aussi que la matière vivante était différente de la matière morte. En d’autres termes, Steiner croyait que les nutriments synthétiques n’étaient pas les mêmes que leurs homologues biologiques.

Un autre aspect central de la biodynamie est que la ferme dans son ensemble est considérée comme un organisme et devrait donc être un système fermé qui se nourrit lui-même. Ainsi, les maladies des organismes ne doivent pas être traitées de manière isolée, mais comme un symptôme de problèmes dans leur ensemble.

Comment se pratique l’agriculture biodynamique?

Son principe fondamental est de créer un système agricole complet capable de produire tous les matériaux nécessaires à sa survie sans introduire de matériaux extérieurs.

Pour commencer, les éléments qui font partie de la vie et de l’agriculture doivent être intégrés. C’est-à-dire, par exemple, que pour avoir des plantes, il faut de l’engrais et pour avoir de l’engrais, il faut des animaux. En agriculture biodynamique, les animaux sont nourris avec les plantes produites sur la ferme, qui doivent être suffisantes à cette fin. Les animaux doivent être en nombre suffisant pour fournir assez de fumier pour les plantes.

Si vous pratiquez l’agriculture biologique, dans un jardin familial ou à plus grande échelle, la grande majorité des pratiques biodynamiques vous seront familières.

Le respect des rythmes cosmiques

Pour y parvenir, il faut répondre à tous les rythmes et à tous les besoins. Ce n’est que de cette façon que vous pouvez créer un calendrier biodynamique qui vous indique quand préparer la terre, semer, cultiver et récolter.

Le calendrier lunaire (article dédié au calendrier lunaire) est fondamental car les adeptes de l’agriculture biodynamique conçoivent le cycle agricole. Les signes du zodiaque et la position de certaines étoiles déterminent les meilleurs moments pour effectuer les semailles ou les travaux de culture.

Ainsi, les semis réalisés avant la pleine lune produiraient des légumes savoureux. Ils développeraient plus d’arômes. Certains éléments contenus dans les plantes réagiraient avec les planètes. Par exemple, la silice capte l’influence des planètes lointaines. Le calcaire lui est plus sensible aux planètes plus proches. Vous saviez déjà que la lune influence l’eau.

Nourrir et soigner la Terre

La rotation des cultures qui évite de prélever chaque année les mêmes éléments au même endroit est aussi respectée. Les engrais verts, cultivés et ensuite enfouis dans le sol augmentera la fertilité du sol.

Un sol nourrit et soigné donnera en retour des plantes saines. Le mode de compostage biodynamique est enrichi avec des préparations à base de plantes médicinales.

En ce qui concerne la fertilité du sol, il a été prouvé qu’il y a plus de 600 vers par mètre carré sur la ferme alors qu’en agriculture conventionnelle, il n’y a que 4 vers et la fertilité augmente d’année en année. La vie microbienne du sol est aussi stimulée ce qui augmente le degré de fertilisation.

La raison en est les préparations biodynamiques qui agissent comme des biocatalyseurs qui stimulent les forces du sol, du compost et des plantes.

Les préparations biodynamiques

Les préparations biodynamiques sont des substances végétales et animales, dans certains cas avec une teneur en minéraux, qui sont appliquées à très petites doses de manière à affecter la dynamique de croissance de la plante.

Une de leurs méthodes, la dynamisation, consiste en une série de préparations qui comprennent l’enfouissement d’une corne de vache remplie de fumier ou la réduction d’insectes en cendres.

Les préparations biodynamiques sont appliquées en suivant les saisons  mais aussi  à des moments spécifiques de la journée et pour respecter le rythme circadien lié aux alternances des  jours et des nuits.

Les préparations sont parfois étonnantes. On stimule la terre avant les semis avec des dilutions de bouses de vache ou de quartz pilé. Rien d’extraordinaire sauf que ces dilutions ont passé une saison dans le sol dans une corne de vache. Les insectes réduits en cendres sont répandus pour lutter contre les ravageurs. On lutte contre certaines maladies avec des décoctions de plantes (achillée, prêle, orties, pissenlits ..) mais les contenants sont moins conventionnels vessie, crâne d’animal, intestin,…

Notez que ces préparations ne sont pas seulement un mélange de substances. Ils sont exposés à l’influence de l’environnement à différentes périodes de l’année. Ils peuvent ainsi capter les flux d’énergie changeants de la lune, du soleil, des étoiles et des planètes.

Une fois prêts, ils sont utilisés pour pulvériser le champ ou pour vitaliser le compost.

La viticulture biodynamique

biodynamie-viticultureL’agriculture biologique et biodynamique est le meilleur moyen d’obtenir des vignobles plus équilibrés, plus sains et plus productifs, ce qui se traduit par des raisins de meilleure qualité et, par conséquent, du  vin biodynamique plus sain, unique et de meilleure qualité.

Les viticulteurs traitent le sol comme un être vivant, dans lequel le cep de vigne est considéré comme un autre élément du sol et où les apports ont un impact direct sur la plante. Les produits utilisés sont uniquement des préparations biodynamiques et sont appliqués en tenant compte du calendrier astral biodynamique et de l’influence des énergies de l’univers sur la vigne.

Demeter, le label biodynamique

Le label de qualité « Demeter » certifie que le produit qui le porte a été produit de manière biodynamique. Son nom est celui de la déesse grecque de l’agriculture.  Le label garantit également le respect des exigences de la réglementation européenne en matière d’agriculture biologique (généralement accompagné du label biologique).

L’association à but non lucratif Demeter International est responsable de ce label et du respect des normes de production et de transformation jusqu’au produit final. Fondée en 1977 par 19 organisations d’Europe, d’Amérique, d’Afrique et d’Australie, elle représente aujourd’hui quelque 3 000 producteurs de 60 pays. Les cahiers de charges Demeter couvrent une gamme de produits alimentaires mais aussi des cosmétiques et même des textiles.

L’agriculture biodynamique de nos jours

D’un point de vue écologique, l’approche biodynamique est raisonnable, car il s’agit d’une agriculture biologique, durable et respectueuse de l’environnement. L’agriculteur en biodynamie façonne le paysage et respecte son environnement. Un environnement sain donnera des récoltes et un élevage en bonne santé. La qualité de vie des animaux de la ferme est aussi un souci majeur. Il n’est pas question dans ces fermes de mutiler des animaux pour les faire vivre dans des enclos serrés.

Comme vous pouvez le constater, l’agriculture biodynamique présente de nombreuses particularités qui la différencient de l’agriculture conventionnelle, mais aussi de l’agriculture biologique plus  » standard « .

Cependant, il est clair que ses principes sont basés sur des hypothèses spirituelles qui n’ont pas de fondement empirique. En tout cas, l’agriculture biodynamique est une réalité, et est actuellement pratiquée dans plus de 60 pays dans le monde. En règle générale, les fermes biodynamiques ont une composante culturelle et encouragent la communauté locale.

Pour la pratiquer vous devez avoir un esprit ouvert pour comprendre que le champ est un tout, un organisme vivant dans lequel tout est lié, y compris l’influence des étoiles et de la lumière.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.