Les laits végétaux sont-ils tous bons pour la santé et l’environnement ?

0 1 210

lait-cocoDepuis quelques années, les laits végétaux ont le vent en poupe. De soja, d’amande, d’avoine, de riz : on en trouve pour tous les goûts. Végans, écolos, intolérants au lactose et à la caséine sont nombreux à les avoir adoptés définitivement. Viennent s’ajouter à la liste,  les personnes qui surveillent leur taux de cholestérol. Puisqu’ils sont pour la grande majorité bio, on les considère généralement comme bons pour la santé et l’environnement. Mais le sont-ils tous vraiment ? Les ressources en eau nécessaires, le transport des ingrédients premiers et les sucres ajoutés posent notamment question.

Alors faut-il remplacer le lait de vache par un lait végétal ?  On fait le point pour vous.

Les bilans écologiques et nutritifs de 5 laits végétaux

Le lait d’amande écologique ou non ?

Commençons par le lait d’amande, qui a été très critiqué ces derniers mois. Certains l’accusent d’être problématique au niveau écologique car il faut 4L d’eau pour produire une seule amande. Cela peut paraître énorme, en effet. Mais il faut aussi 12L pour produire une tomate. Et une vache, lorsqu’elle est en lactation, boit entre 60 et 120 L par jour ! Sans compter l’eau utilisée pour produire les céréales de leur alimentation.

Quand on sait que le lait d’amande est constitué à plus de 90% d’eau pure, l’impact écologique paraît tout de même moindre par rapport au lait de vache. Mais le lait d’amande n’est pas pour autant tout rose d’un point de vue écologique. Car la majorité des amandes proviennent de Californie. L’empreinte carbone de ces boissons est donc assez énorme. A moins de se tourner vers un lait d’amande produit plus près de chez nous, comme en Sicile par exemple.

Côté santé, le lait d’amande est intéressant pour sa forte teneur en vitamines et en minéraux essentiels : vitamines A, D, E, fer, riboflavine et calcium.

Le cas du lait de soja

Autre lait végétal souvent critiqué : le lait de soja. Car la culture intensive de soja cause la déforestation. Et 70% du soja est OGM, ce qui n’est ni écologique, ni intéressant du point de vue de la santé. Mais il faut noter que la majorité du soja OGM et responsable de la déforestation sert à alimenter le bétail. Les laits de soja sont généralement bio et donc plutôt cultivés en Europe, parfois même en France. Il est donc tout à fait possible de trouver du lait de soja écologique.

Il y a également une polémique sur l’impact du soja sur la santé, qui est régulièrement accusé d’être un perturbateur endocrinien et de favoriser certains cancers. Mais, en réalité, aucune étude ne l’a prouvé.

Laits d’avoine et d’épeautre : écolos et bons pour la santé

Un peu moins connus, les laits d’avoine et d’épeautre semblent être les meilleurs élèves. Ces céréales anciennes sont produites en Europe, parfois même en France. Et elles sont très intéressantes d’un point de vue nutritionnel. Le lait d’avoine est riche en minéraux, en glucides et en fibres. Celui d’épeautre est riche en vitamines, en calcium et en fer. Choisir un lait d’avoine ou d’épeautre produit en France et sans sucres ajoutés paraît être l’une des meilleures options.

Le cas du lait de riz

Pour le lait de riz, c’est un peu la même chose que pour l’avoine et l’épeautre. Il peut être écologique s’il est cultivé en France ! Mais la culture du riz demande tout de même de grandes quantités d’eau. Ce n’est donc pas non plus le lait végétal le plus écolo. Côté santé, c’est une boisson riche en calcium, en magnésium, en vitamines A et D.

Le lait de coco, celui qui vient de loin

Dernier cas à étudier : le lait de coco. Sa culture est moins gourmande en eau que celle des céréales et des fruits à coque. Mais la coco n’est pas produite ni en France métropolitaine, ni en Europe. L’empreinte carbone est donc automatiquement élevée. C’est en outre un lait assez gras, même s’il est aussi très riche en magnésium et en calcium. Une consommation modérée est donc recommandée, tant pour l’environnement que pour la santé.

Fabriquer son lait végétal

Pour contrôler les apports en sucres et les ingrédients de base,  vous pouvez également tenter de fabriquer votre propre lait végétal. Différentes méthodes existent avec machine au blender ou à l’extracteur de jus ou sans par trempage.

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.