Pourquoi utiliser un oriculi le coton tige réutilisable ?

1 213

Ces dernières années, les alternatives au coton-tige se sont multipliées. Et pour cause, le coton-tige en plastique, comme les pailles, est devenu l’un des symboles de la pollution des littoraux. pollution-marine-plastiqueLe mouvement et la tendance au zéro-déchet vise à réduire la pollution des milieux aquatiques par les produits plastique.   Peu à peu, le coton-tige à usage unique est abandonné au profit d’autres instruments tout aussi efficaces, et plus écologiques pour se nettoyer les oreilles.  L’oriculi ou cure-oreille, un coton-tige réutilisable venu tout droit du Japon, est l’un des plus en vogue actuellement. On vous explique pourquoi de plus en plus de personnes sont séduites par ce coton tige réutilisable.

Qu’est-ce qu’un oriculi ?

L’oriculi est un cure-oreille réutilisable.Il permet de retirer le cérumen du conduit auditf externe de vos oreilles.

Il a vocation à remplacer le coton tige traditionnel qui vient d’être interdit.

Pourquoi cesser l’usage du coton tige en plastique ?

Comme cure oreille, il est préférable d’utiliser l’oriculi plutôt que les cotons tige polluants et mauvais pour la santé. De plus, bientôt vous ne pourrez plus vous les procurer.

La vente de ce type de coton-tige est interdite en France

Depuis le 1er janvier 2020, la vente des bâtonnets en plastique est interdite en France : cette mesure, adoptée dans le cadre de la loi biodiversité de 2016, vise à réduire la pollution des littoraux. En effet, avec d’autres produits en plastique jetables qui vont être progressivement interdits d’ici 2021, comme les pailles, les touillettes ou la vaisselle et les couverts en plastique, le coton tige fait partie des produits les plus fréquemment retrouvés sur les plages.

Consciente du problème, la Commission Européenne a elle aussi pris des mesures avec une proposition de directive pour réduire les 15 produits en plastique les plus souvent retrouvés sur les plages. L’objectif n’est plus d’encourager l’achat de plastiques recyclables, mais de supprimer complètement – à terme – leur utilisation, car la production de plastique elle-même engendre une pollution environnementale importante !

Les cotons tiges en plastique, un danger pour l’environnement et la santé

Selon l’ONG européenne de protection des océans Surfrider, 80 % de la pollution des mers est issue de l’activité de l’homme. Une autre étude, menée par  l’association de lutte contre les déchets Zero Waste France, a en outre montré que 60 à 90 % des déchets retrouvés dans la nature sont composés de plastique.

Tout comme les emballages, les sacs plastiques et les gobelets en plastique, les cotons tiges en plastique jouent un rôle majeur dans la pollution de la nature et en particulier des littoraux. Et pourtant, encore 1,2 millions de cotons tiges sont jetés chaque année en France, dont beaucoup dans la cuvette des toilettes ! Or, du fait de leur petite taille, ils peuvent passer à traces les grilles des stations d’épuration et se retrouver dans les rivières,  les mers et les océans. Et surtout, ils peuvent être avalés par les animaux marins, provoquant de graves dégâts dans leurs organes et leur système digestif.

Mais le coton-tige en plastique n’est pas seulement l’un des déchets les plus fréquents sur les plages, c’est aussi l’un des plus nocifs. Leur décomposition dans la mer libère des composés chimiques polluants et nocifs, dangereux pour les poissons mais aussi les humains qui nagent dans la mer ! D’autant plus quils ne sont pas indispensables, comme le répètent depuis de nombreuses années les médecins et ORL. Ils peuvent même être dangereux car lorsqu’on les enfonce dans l’oreille, ils vont contribuer à enfoncer le cérumen et créer des bouchons dans le conduit auditif, puis des infections. Et si on les enfonce trop fort, ils peuvent créer des traumatismes au niveau du tympan.

oriculi-cure-oreille-japonaisL’oriculi ou le cure oreille réutilisable, une alternative intelligente

L’alternative la plus populaire pour les remplacer est le cure-oreille japonais, ou oriculi. Plus écolo que le coton-tige biodégradable ou compostable,  ce coton-tige réutilisable prend la forme d’un petit bâtonnet recourbé en bois, le plus souvent du bambou. Comme le coton-tige en plastique classique, l’oriculi est utilisé pour nettoyer le conduit auditif externe. Si vous souhaitez nettoyer l’intérieur, ce qui, rappelons-le, n’est pas indispensable puisque le cérumen protège le tympan et limite les risques d’infections, vous pouvez l’enfoncer dans l’oreille, mais pas trop loin.

L’oriculi est plus écologique que le coton-tige en plastique car même s’il est jeté dans l’eau, il ne va pas libérer des microbilles en plastique dans l’océan ; et une fois imbibé d’eau, il va se transformer en cellulose, limitant ainsi les risques de perforation des organes intérieurs des animaux marins. De toute façon, le cure-oreille est réutilisable à vie : vous n’avez donc aucune raison de le jeter !

L’oriculi ne coûte pas cher, surtout si l’on considère qu’il est réutilisable à l’infini : en pharmacie, vous trouverez des modèles à 4 €. La marque Lamazuna propose des oriculis en bambou à 4,50 €.

Quelles sont les autres alternatives au coton-tige en plastique ?

De la même manière que les gens sont de plus en plus nombreux à utiliser le cure-oreille à la place du coton-tige en plastique, d’autres alternatives voient le jour et font de plus en plus d’adeptes. Il y a ceux qui se nettoient simplement l’extérieur de l’oreille avec leur serviette de douche, après la douche, et ceux qui optent pour les bougies d’oreilles ou chandelles auriculaires. Ces dernières sont toutefois plutôt contraignantes à utiliser, il faut en effet être deux pour pouvoir l’utiliser en toute sécurité.  Elles sont aussi plus coûteuses : pour être efficaces, on doit les utiliser environ 1 fois par mois, à 2,5 € la bougie, soit 5 € pour les 2 oreilles.

Un autre gadget a vu le jour récemment pour remplacer le coton-tige plastique à usage unique : le nettoyeur d’oreilles en spirale. Il se compose d’un bâton en silicone souple, que l’on va insérer à l’intérieur de l’oreille en le tournant sur lui-même pour extraire le cérumen de l’oreille. Le nettoyeur d’oreilles en spirale coûte entre 5 et 45 € et il est réutilisable.

Pour réduire vos déchets, il est préférable donc d’opter pour une solution écologique et réutilisable. Les excès de cérumen peuvent être facilement être enlevés à l’eau savonneuse lors de votre toilette. Mais vous souhaitez une solution alternative au coton-tige, le cure-oreille japonais a sa place dans votre salle de bain.

vous pourriez aussi aimer
1 commentaire
  1. Wolf dit

    Ma femme m’a acheté un cure-oreille en bambou pour Noel ( je n’ai pas eu que ca ;)). Alors que j’étais sceptique en voyant la bête, c’est pas mal du tout ! En plus c’est fait en France ( Marque Accalmee) . Reste à passer au savons et shampoings solides maintenant, pour réduire les bouteilles …

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.