Vinaigre et sel, l’herbicide idéal ou un poison pour le sol

0 2 703

Une pratique se répand dans les groupes d’alternatives aux pesticides et sur les blogs : utiliser du vinaigre et du sel pour enlever les mauvaises herbes de votre jardin.

En principe, il pourrait  sembler tout à fait inoffensif d’utiliser des produits de votre armoire de cuisine pour enlever les « mauvaises herbes » ou les plantes spontanées.  Malheureusement, cette pratique n’est pas sans risque.

desherbant-terrasseLe vinaigre, une alternative naturelle aux produits de synthèse ?

La vérité est que le vinaigre utilisé régulièrement dans le jardin peut être nocif car il modifie le pH du sol.

  • Le pH du sol influence la disponibilité des éléments nutritifs pour la plante et donc son développement.
  • Le pH conditionne l’activité des micro-organismes.

L’apport de vinaigre et donc d’acide acétique risque de baisser le pH du sol et de le rendre plus acide.  Et ce phénomène risque de se produire même si le sol possède un « pouvoir tampon » qui limite les variations du milieu.

D’autres alternatives durables sont à utiliser si vous voulez éliminer les plantes adventices ou spontanées de votre verger ou jardin biologique.

Les produits naturels sont-ils sans danger ?

Lorsque nous utilisons des remèdes à base de plantes faits maison pour prévenir et combattre les ravageurs et les maladies dans les vergers et les jardins, nous pouvons penser qu’ils sont totalement inoffensifs et nous ne sommes peut-être pas aussi prudents que nous le devrions.

vinaigre-blanc-usagesLe vinaigre et sa concentration en acide acétique

Le vinaigre contient de l’acide acétique, qui peut être produit naturellement par un processus de fermentation bactérienne. Aux concentrations nécessaires à l’élimination des plantes, le vinaigre n’est plus un ingrédient pour assaisonner les salades, mais plutôt un herbicide malsain pour le jardin.

Le vinaigre de qualité alimentaire contient habituellement environ 5 % d’acide acétique, tandis que certains vinaigres vendus pour utilisation dans les vergers et les jardins peuvent avoir une concentration de 20 à 30 % d’acide acétique.

L’effet du vinaigre sur une plante est qu’il la brûle et en seulement 24 heures. Par contre, si les feuilles de la plante adulte sont détruites, les racines peuvent rester intactes.  La plante peut  donc repousser d’autant plus facilement  si elle est vivace.

Au premier abord, il peut sembler que le vinaigre agisse pour éliminer les plantes indésirables  mais en général, ce  n’est qu’une apparence.

Produit naturel ne veut pas dire produit inoffensif

Dangereux pour notre santé

Dans le cas du vinaigre, s’il contient plus de 10 % d’acide acétique, il peut causer des blessures corporelles comme des brûlures à la peau et aux yeux. Si le vinaigre atteint une concentration de 20%, il devient corrosif et peut même causer la cécité s’il entre en contact avec les yeux. Outre l’utilisation du vinaigre comme herbicide, il est important de toujours porter un équipement de protection lorsque vous appliquez un remède dans le jardin, comme des lunettes de protection, des gants et des vêtements de protection. Lavez-vous bien les mains une fois terminé.

L’impact du vinaigre sur l’environnement

L’utilisation du vinaigre comme herbicide peut provoquer des dommages sur la faune auxiliaire comme les crapauds, les salamandres et les insectes bénéfiques qui vivent dans les plantes adventices ou spontanées.

En éliminant un « ravageur » ou un « indésirable  » nous modifions l’écosystème tout entier.  Nous risquons de remanier en même temps des paramètres abiotiques c’est à dire non-vivant (pH, teneur en sel, ..)  ou biotiques c’est à dire vivant (auxiliaires, insectes, …) .

sel-desherbantLe sel comme désherbant

Autre produit « maison » largement répandu sur les réseaux sociaux. Utiliser du sel pour désherber.

En mélange avec de l’eau ou encore du vinaigre , cet herbicide peut s’avérer efficace sur les plantes « indésirables » dans votre cour ou sur votre terrasse.  Cependant, il ne s’agit  pas d’un herbicide sélectif. Il a tendance à tuer toutes les plantes, pas seulement la « mauvaise herbe » que vous visez.

Il peut aussi empêcher les futures plantes de pousser à cet endroit, laissant des espaces vides dans votre aménagement paysager.

L’usage de sel n’est d’ailleurs pas sans danger pour l’environnement à la fois sur le cycle de l’eau et sur le sol.

Utiliser cet herbicide sur la terrasse peut paraitre donc moins néfaste mais n’oubliez pas que l’herbicide ne sera pas complètement assimilé par la plante et que la majorité du liquide ira corrompre l’eau et le sol.

Modification de la composition du sol en nutriments

L’utilisation du sel comme herbicide modifie le niveau de salinité du sol ce qui empêche les plantes d’absorber le les nutriments. Elles absorbent trop de sel, ce qui tue la plupart des plantes en déshydratant leur système racinaire.

Vers et autres organismes du sol

Le sol de votre jardin est aéré naturellement par les vers de terre  et la pédofaune.  L’ajout de sel au sol peut tuer ces organismes qui ont besoin constamment d’une peau humide.

Lorsqu’ils entrent en contact avec trop de sel ils meurent sans se reproduire.

Les lombrics aident à mélanger la matière organique dans tout le sol.  Lorsqu’ils creusent des galeries, ils créent des trous qui augmentent l’absorption d’humidité autour des plantes et favorise leur développement racinaire.

Le sel nuit également aux bactéries et champignons utiles qui décomposent la matière organique, comme par exemple les feuilles mortes, et la transforment en nourriture pour les plantes. Une fois que l’équilibre de cet écosystème est perturbé par le sel, il faut beaucoup de temps pour rétablir la vie du sol.

Durée de vie du sel dans le sol

Le sel ne quitte pas le sol facilement et ne peut être neutralisé rapidement. Le sel reste dans le sol jusqu’à ce qu’il soit lessivé par l’eau. Selon la quantité de sel que vous utilisez comme herbicide, il peut s’écouler des années avant que l’eau de pluie n’enlève suffisamment de sel pour rendre le sol à nouveau viable pour la vie végétale.

Le sel comme désherbant, à utiliser avec parcimonie voire à ne pas utiliser du tout

La meilleure façon d’utiliser le sel comme herbicide est de l’utiliser dans les endroits où vous ne voulez pas que les plantes repoussent, comme les fissures dans votre trottoir et votre entrée de garage. Mais même à ces endroits, veillez à appliquer l’herbicide de façon à ce qu’il ne s’écoule pas dans votre cour ou votre parterre de fleurs. Vous pouvez par exemple le vaporiser.

vegetation-spontanéeConclusion

Si vous voulez vraiment être  respectueux de l’environnement, rien ne vaut un bon travail à l’ancienne et pratique. Investissez dans les bons outils, mettez-vous à genoux et déterrez les  racines des mauvaises herbes. On obtient également de bons résultats avec le désherbage thermique.

De manière préventive vous pouvez également recourir au paillage avec de la paille,  des tontes de pelouse, du broyat, du carton, des feuilles mortes, … ou encore planter des plantes couvre-sol.

Remerciez vos herbes folles  de vous donner l’occasion de faire de l’exercice méditatif et de faire de l’exercice.  Savourez l’occasion d’être à l’extérieur. Soyez tolérant. Acceptez cette spontanéité sauvage et inattendue qui caractérise les adventices et appréciez-les en découvrant leurs vertus.

 

 

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.