GreenPalm invite les entreprises et les consommateurs à soutenir l’huile de palmiste durable

12

huile-palmiste-durableGreenPalm encourage vivement l’industrie des produits d’entretien ménagers et l’industrie des cosmétiques à soutenir la production d’huile de palmiste durable, un ingrédient présent dans les produits fabriqués par ces industries.

D’après GreenPalm, un programme de négoce de certificats conçu pour soutenir et promouvoir les méthodes de production approuvées par la RSPO (Table Ronde pour l’Huile de Palme Durable), des réponses immédiates et mondiales doivent être apportées pour lutter contre les problèmes environnementaux et sociaux de la majeure partie des pays producteurs d’huile de palme (Malaisie, Indonésie et Colombie).

État des lieux de l’industrie de l’huile de palmiste

L’huile de palmiste est un ingrédient utilisé à 70% dans les cosmétiques, les produits ménagers et les soins : on le retrouve dans le rouge à lèvres, le baume corporel, le savon, le liquide vaisselle… C’est la seule graisse végétale qui garde l’état solide à température ordinaire. A base de plantes, bon marché et polyvalente, elle est vite devenue l’alternative aux graisses animales.

Les problèmes environnementaux liés à l’huile de palme, que l’on retrouve principalement dans l’alimentation, sont largement connus. En revanche, l’utilisation de l’huile de palmiste – dérivée du noyau du fruit du palmier – dans les produits ménagers, les soins ou les cosmétiques, est méconnue.

Pourtant, la popularité de ces huiles a contribué à l’expansion de cette industrie, liée à la déforestation, aux hautes émissions de dioxyde de carbone, au déplacement de populations autochtones et aux menaces d’espèces en voie de disparition telles que l’orang-outan, le tigre de Sumatra et l’ours de Malaisie.

Ainsi, de nombreux grands fabricants s’étaient engagés publiquement à n’utiliser que de l’huile de palmiste certifiée durable à partir de 2015. Toutefois, il semble difficile de maintenir cet engagement. En effet, l’huile de palmiste certifiée RSPO est, à ce jour, indisponible en grande quantité et la capacité d’approvisionnement des réserves pourrait devenir un problème majeur, notamment pour certaines entreprises qui en utilisent des centaines de milliers de tonnes chaque année.

Bob Norman, directeur général de GreenPalm, déclare : « Il faut réformer immédiatement l’industrie de l’huile de palme car elle détruit les forêts tropicales, anéantit les habitats naturels des primates et déplace les communautés autochtones qui ne peuvent attendre que les programmes de RSE des entreprises se mettent en place. Le passage à l’action devient urgent en rendant la production d’huile de palmiste durable non seulement viable commercialement, mais également attrayante. »

Les prévisions tablaient que jusqu’en 2015, il n’y a aurait pas eu assez d’huile de palmiste ségréguée certifiée durable, à moins que les producteurs n’aient trouvé un intérêt commercial à mettre en place une production durable dès à présent. Ainsi, l’industrie pourra changer dans sa globalité, que le producteur exporte son huile de palmiste à une entreprise européenne ou qu’il la vende localement.

GreenPalm, un outil novateur pour la promotion de l’huile de palmiste

La RSPO a été créée par des producteurs, des cultivateurs, des raffineurs et des entreprises clientes afin de définir un certain nombre de principes et critères environnementaux et humanitaires, qui doivent être respectés pour qu’une production soit certifiée « durable ».

GreenPalm est l’unique programme de négoce de certificats en ligne approuvé par la RSPO. Un producteur certifié RSPO peut bénéficier d’un certificat GreenPalm pour chaque tonne d’huile de palme ou d’huile de palmiste produite. Les certificats sont alors proposés à l’achat en ligne. Les entreprises qui fabriquent ou vendent des produits à base d’huile de palme ou d’huile de palmiste peuvent ainsi faire des offres d’achat pour compenser leurs stocks de produits à base de palme. Le prix du certificat est reversé au producteur, comme une prime.

En effet, GreenPalm octroie des primes directement aux producteurs qui sont certifiés par la RSPO et utilisent des méthodes responsables, éthiques et durables. L’utilisateur final ne reçoit pas une huile de palme durable certifiée ségréguée mais contribue à financer directement un montant équivalent d’un producteur certifié RSPO.

En deux ans, un million de certificats avaient été négocié via le programme GreenPalm, générant plus de 9 millions de $ de primes en faveur des producteurs respectant les règles de la RSPO. De grandes enseignes internationales telles que Unilever, Cargill, Carrefour, Marks & Spencer, Cadbury, Danisco, Lidl, Burton’s Foods, Seventh Generation, Findus, New Britain Palm Oil, Asda, Boots, Tesco et Waitrose soutiennent cette initiative.

A propos de GreenPalm :

GreenPalm est le nom commercial de GreenPalm Limited, une filiale en propriété exclusive du groupe Aarhus Karlshamn UK Ltd (AAK), qui fonctionne indépendamment de sa société mère. Basé à Hull, AAK est un fabricant d’huiles de spécialité et de corps gras. C’est le plus gros importateur d’huile de palme du Royaume Uni. AAK est aussi l’un des membres fondateurs de la Table Ronde sur la Palme Durable et à l’origine du concept de GreenPalm. La RSPO a approuvé GreenPalm comme organisme officiel pour le négoce en ligne des certificats d’huile de palme. Les cinq principales régions de production sont l’Indonésie, la Malaisie, la Thaïlande, le Nigéria et la Colombie. Environ un quart de l’huile de palme est utilisé sur les marchés domestiques et le reste est exporté. La plupart des producteurs qui négocient des certificats GreenPalm sont situés en Malaisie et en Indonésie. Plus d’informations sur www.greenpalm.org

You might also like

Comments are closed.