5 bonnes raisons de privilégier les circuits courts

0 80

alimentation-durableConsommer des denrées alimentaires produites près de chez soi. C’est toute l’ambition des circuits courts, qui proposent aux consommateurs des fruits, des légumes, des légumineuses et céréales mais aussi de la viande produit(e)s localement. Parfois vus comme une lubie de bobos, les circuits courts sont pourtant essentiels à l’heure du changement climatique. Et tout le monde s’y retrouve : vous, les producteurs, l’environnement.

En quelques décennies, les supermarchés nous ont habitués à acheter nos denrées alimentaires en fonction de leur prix et de leur aspect. Mais un paramètre important a été négligé : la provenance. Ainsi, la plupart des ménages européens consomment des fruits et légumes mais aussi des céréales et légumineuses venus de l’étranger. Parfois, cela fait sens. Les bananes et les avocats ne poussent pas chez nous.

Mais pourquoi acheter des carottes italiennes et des pommes espagnoles quand elles poussent tout près de chez nous ? C’est une incohérence ! Et c’est pourquoi les réseaux de circuits courts ont été mis en place. Amap, Ruche qui dit oui, boutiques de producteurs, marchés locaux : tous visent à rapprocher les producteurs et les consommateurs. Pourquoi pas vous y mettre ?

5 bonnes raisons de privilégier les circuits courts dès aujourd’hui.

C’est plus sain

Les producteurs qui participent aux circuits courts sont pour la grande majorité des agriculteurs bio. Certains sont en transition, d’autres ont choisi l’agriculture raisonnée. Mais on trouve peu d’agriculteurs conventionnels. C’est donc l’occasion de dire au revoir à Monsanto ! Produits chimiques (engrais, pesticides), métaux lourds, OGM : ils n’ont rien à faire dans votre organisme. Pour les éliminer, le bio est la solution.

Consommer bio est aussi plus sain dans le sens où les fruits et légumes préservent mieux leurs nutriments, comme les antioxydants et les polyphénols. Et ces derniers sont essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Privilégier les circuits courts bio, c’est donc prendre soin de soi et de sa famille.

Les fruits et les légumes sont plus savoureux

Les nutriments ne sont pas les seuls à s’échapper lorsque les fruits et légumes sont agressés par les pesticides. Le goût, lui aussi, s’estompe. Cela est aussi dû aux conditions de production et d’acheminement : une tomate qui a poussé sous serre et a parcouru 500 km dans un camion réfrigéré avant d’atterrir dans votre supermarché sera forcément moins savoureuse. En circuits courts, ces fruits et légumes fades n’existent pas. Tout simplement car ils poussent en plein soleil et sont récoltés une fois mûrs. Et ils arrivent dans votre assiette les jours suivants. Les arômes et saveurs ont donc le temps de se développer et pas le temps de s’estomper. De quoi faire enfin aimer les haricots verts à vos enfants !

Acheter local, ce n’est pas forcément plus cher

Si les circuits courts sont la plupart du temps bio, cela se répercute forcément sur le prix. Certes, le prix des denrées issues de l’agriculture biologique est légèrement plus élevé, mais c’est le juste prix. En achetant en circuit court, vous savez que l’argent revient à un producteur de votre région, que vous aurez sûrement l’occasion de rencontrer.

Et, à la fin du mois, votre budget alimentation n’aura peut-être même pas augmenté. Car opter pour les circuits courts et le bio, c’est forcément changer ses habitudes. Vous allez consommer moins de produits transformés (les plus chers!) et moins de viande. Les denrées brutes achetées en bio seront certes un peu plus chères mais, au final, ça s’équilibre.

Vous soutenez les agriculteurs locaux

Privilégier les circuits courts, c’est aussi soutenir et pérenniser l’agriculture paysanne locale. On dit souvent qu’à notre époque notre argent a plus de pouvoir que nos bulletins de vote. Et il est vrai que nos choix de consommation sont décisifs. En achetant vos fruits et légumes, votre lait, votre viande directement aux producteurs, vous envoyez un message clair : « la façon dont les agriculteurs sont traités aujourd’hui ne me convient pas et je m’engage à ce que cela change ». Et quel bonheur de savoir exactement d’où viennent vos fruits et légumes ou votre viande !

Vous faites votre part pour l’environnement

Choisir les circuits courts, c’est donc bon pour vous et pour les producteurs. Mais c’est aussi un grand geste pour l’environnement. Vous allez soulager la planète, qui n’apprécie guère les camions qui traversent l’Europe chaque jour pour amener des fruits et légumes dans des régions où ils poussent très bien. Les camions réfrigérés, nécessaires au transport des aliments consomment davantage d’énergie.

Transporter des denrées nécessite également un emballage spécifique ce qui sera évité si vous achetez au producteur du coin.

Sans parler des pesticides, des engrais chimiques et de la perte de biodiversité.

Privilégier les circuits courts, c’est faire sa part de Colibri, comme le dirait Pierre Rabhi.

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.