Hygiène féminine

hygiene-feminine

Hygiène féminine au naturel

Comme pour les produits de soins,  vivre ses règles de façon naturelle, saine, bio et écologique est tout à fait possible. Différentes solutions existent selon vos habitudes et votre budget. Toutes permettent d’éviter les substances toxiques contenues dans les tampons et serviettes hygiéniques classiques. Et ainsi de réduire grandement le risque de choc toxique.

Les serviettes et tampons bio

La solution la plus simple pour des règles au naturel est d’opter pour des serviettes hygiéniques ou tampons biologiques. La plus simple dans le sens où cela ne va pas bouleverser vos habitudes. Vous achetez simplement vos protections en magasin bio plutôt qu’en supermarché. En revanche, cela a un coût. Les protections hygiéniques bio sont deux à trois fois plus chères que les classiques.

Les serviettes lavables

Si vous êtes plus serviettes hygiéniques et protège-slips que tampons, vous pouvez opter pour des alternatives lavables. En tissu écologique et non-toxique, ces serviettes durent au moins trois ans et leur coût est donc rapidement amorti. Il suffit de les faire tremper après utilisation puis de les laver, à la main ou en machine. Elles sont aussi pratiques que les serviettes jetables et même plus confortables.

La coupe menstruelle ou « cup »

Depuis quelques années, c’est la star des règles au naturel : la coupe menstruelle, ou « cup ». Comme son nom l’indique, elle a une forme de coupe, avec une tige au bout pour la rendre plus pratique à retirer. Généralement fabriquée en silicone, elle épouse la forme du sexe féminin. Si elle est bien positionnée, on ne la sent plus ! Elle est écologique et économique, puisqu’elle coûte entre 15 et 20€ et se garde jusqu’à dix ans.

La cup peut se garder jusqu’à 8h. Au-delà, il y a un risque de choc toxique. Il existe différents modèles selon votre flux.

Attention, toutefois, si vous utilisez un stérilet pour votre contraception : la cup peut déplacer ou retirer votre stérilet, à cause de l’effet « ventouse » lorsqu’elle est retirée. Pour être tranquille, vous pouvez demander à votre gynécologue de couper les fils du stérilet plus courts afin de limiter le risque.

Découvrez nos articles sur l’hygiène féminine.