Le recyclage

recyclage-dechets-

Le recyclage

En France, la filière du recyclage doit encore être boostée. A l’heure actuelle, seuls 20% des déchets sont recyclés, tous types confondus. Ce chiffre assez faible pourrait très vite augmenter. Cela demande l’implication des collectivités, des entreprises mais aussi des citoyens. Les collectivités doivent investir pour mieux recycler. Les citoyens sont eux en charge de respecter les consignes de tri. Et les entreprises, elles, doivent faire le choix de matériaux recyclables, même si cela représente un coût supplémentaire. Nous sommes tous impliqués dans le recyclage pour réduire nos déchets et soulager la planète.

L’essentiel respect des consignes de tri

Même si la filière du recyclage était tout à fait optimale, ces progrès ne serviraient à rien si le tri sélectif n’est pas respecté. Nous avons tous notre responsabilité pour réduire nos déchets et éviter que la majorité d’entre eux finissent en décharge ou à l’incinérateur. Il est donc essentiel de respecter les consignes de tri. Et comme celles-ci varient d’une ville à l’autre, le mieux est de s’aider du site ou de l’application Consignes de tri. Il vous suffit de rentrer votre code postal et le type de déchet et l’algorithme vous dit instantanément où jeter ledit déchet ! Ainsi, cela évite de jeter des matières qui sont en fait recyclables.

Mieux recycler le plastique

Le grand challenge actuel du recyclage est sans conteste le plastique. Omniprésent dans notre quotidien, notamment pour l’emballage, il n’était toutefois recyclé qu’à hauteur de 20% en 2012. Car de nombreuses collectivités n’ont toujours pas adopté le recyclage de cette matière. Si bien qu’elle finit en décharge ou à l’incinérateur, continuant ainsi de polluer. Pourtant, des techniques permettent aujourd’hui de transformer le plastique en de nouveaux emballages mais aussi en jouets, en pots de fleurs, etc. Cela permet d’éviter la pollution due à une matière qui peut mettre 100 à 1000 ans à se dégrader. Et cela économise le coût de production (financier et écologique) de nouveaux plastiques.

Selon une étude de l’Université des Nations Unies, si 50% du plastique utilisé dans l’Union européenne était recyclé, cela économiserait 5 millions de kilowattheures d’énergie et 2 millions de tonnes d’émission de CO2. Soit l’équivalent d’1,6 millions d’allers-retours Paris New-York en avion !

Le challenge des appareils électroniques

La filière du recyclage est aussi face à un énorme challenge : celui des appareils électroniques. Téléphones portables, ordinateurs mais aussi télévisions, consoles de jeux, etc. Tous ces appareils peuvent obtenir une seconde vie grâce à la réutilisation de certains composants. Mais c’est une démarche qui est encore assez rare du côté des particuliers ! Pourtant, certains magasins et opérateurs téléphoniques proposent de récupérer les appareils défaillants, parfois en échange de bons d’achats. Des sites comme Recyclez-moi permettent également la reprise des appareils électroniques, moyennant parfois rémunération. Recycler ses appareils électronique, c’est aussi économiser des matières premières rares comme le cobalt mais aussi l’argent et l’or, le plomb, le mercure et le cuivre.

En outre, depuis 2006, les distributeurs sont tenus de reprendre les produits électroménagers puisque le prix d’achat intègre son recyclage. Un appareil défectueux peut et doit donc être ramené au magasin où à un organisme solidaire. Si possible, ces derniers le répareront pour le revendre. Sinon, ils l’enverront vers un centre de collecte agréé.

Découvrez nos articles sur le recyclage

Les autres filières de la gestion des déchets