La réduction des déchets

reductio-dechets-

La réduction des déchets

Avec notre mode vie et de consommation actuelle, nous produisons deux fois plus de déchets aujourd’hui qu’il y a 40 ans. Résultat, chaque français produit en moyenne 354 kg d’ordures ménagères par an. Et seuls 34% de ces déchets peuvent avoir une seconde vie grâce au recyclage (20%) et à la gestion biologique (14%, compostage et méthanisation des déchets organiques). Tout le reste est incinéré ou stocké dans des décharges, ce qui n’est pas sans conséquences pour l’environnement. Il est donc urgent de réduire nos déchets. Car le meilleur déchet reste celui qui n’est pas produit. On économise ainsi des matières premières épuisables et précieuses, on limite notre impact sur l’environnement et on réalise des économies financières liées au traitement des déchets. Il n’y a plus qu’à s’y mettre !

Réduire ses déchets : une nécessité

Aujourd’hui, la plupart d’entre nous avons pris la bonne habitude de trier nos déchets. C’est un geste essentiel qui favorise notamment le recyclage. Mais ce n’est toutefois pas suffisant puisque toutes les catégories de déchets ne peuvent pas être recyclées à l’heure actuelle. La majorité de nos déchets termine donc à l’incinérateur ou en décharge. Le processus de collecte et de traitement des déchets est, lui aussi, lourd de conséquences sur l’environnement comme l’économie.

En premier lieu, il convient donc de réduire ses déchets. C’est-à-dire d’éviter au maximum d’en produire ! Car nos choix en matière de consommation et d’utilisation des produits sont déterminants. Grâce à une consommation plus responsable et une meilleure utilisation de nos produits, nous pouvons préserver les ressources utilisées pour fabriquer les objets, dont certaines ne sont pas renouvelables.

Nous pouvons aussi réduire significativement la quantité et la nocivité des déchets produits. Ce qui limite donc la pollution des eaux et des sols, les émissions de gaz à effet de serre mais aussi les coûts de collecte, de traitement, de stockage et d’incinération.

Des gestes simples pour réduire ses déchets

En pratique, réduire ses déchets passe par de nouvelles habitudes, notamment de consommation. La plupart sont simples à mettre en place du moment que l’on a la motivation suffisante pour s’y tenir. Il s’agit par exemple d’utiliser des sacs et cabas réutilisables au lieu de sacs en plastique à usage unique, d’acheter à la coupe ou en vrac, de privilégier les éco-recharges et les produits rechargeables (comme les piles). Ou encore d’éviter le gaspillage alimentaire, de louer ou emprunter les appareils dont on se sert peu souvent, de réparer les objets plutôt que de les remplacer. Mais aussi de refuser la publicité, de donner ou vendre au lieu de jeter.

Sans forcément aller jusqu’à un style de vie zéro déchet, chacun d’entre nous peut facilement réduire de manière considérable ses déchets. Avec à la clé des économies financières et la satisfaction d’avoir oeuvré pour une bonne cause, celle de la planète.

Les autres filières de la gestion des déchets