Biodiversité

La biodiversité au jardin

mare-jardin-biodiversiteLa perte de biodiversité est une réalité. Face à ce constat, nous pouvons tous agir. Si vous avez un jardin ou un potager, vous pouvez œuvrer pour la biodiversité de bien des manières. Voici les principales.

Diversifier ses végétaux  et plantations

Accueillir, préserver et planter des végétaux variés va abriter et nourrir la faune auxiliaire. Cela permettra également d’éviter la propagation des parasites et des maladies.

Vous pouvez par exemple conserver ou planter des haies champêtres comme le noisetier, le charme ou des arbustes à baies comme l’aubépine, le sorbier ou le houx. Les oiseaux s’en régaleront !

Aussi, préférez une prairie fleurie à une pelouse et laissez dans votre jardin des zones sauvages où vous n’interviendrez pas ou peu. Ne coupez pas les arbres morts : la biodiversité y est abondante.

Choisissez des plantes mellifères pour le plus grand bonheur des abeilles et de tous les insectes butineurs. Mais aussi des oiseaux nectarivores !

Plantez de l’ortie, de l’épilobe, de la cardamine, du sureau ou de la saule pour nourrir les chenilles de papillons.

De quoi attirer et protéger la faune auxiliaire

Il ne faut pas considérer tous les insectes comme des nuisibles. Certains sont des auxiliaires ! Les larves de coccinelles mangent les pucerons, le carabe doré mange les limaces. De même, des mammifères, batraciens et oiseaux sont des prédateurs qui protégeront votre jardin des nuisibles. Veillez-donc à ce qu’ils fassent partie de la biodiversité de votre jardin !

Avoir une ou plusieurs haie(s) champêtre(s) est encore une fois recommandé pour cela. Vous pouvez aussi abriter les insectes, les oiseaux et la petite faune grâce à des tas de bois, des murets de pierres sèches, des hôtels à insectes, des nichoirs à oiseaux ou des abris à chauve-souris.

Vous pouvez également aménager une mare pour attirer grenouilles, crapauds, salamandres, oiseaux, libellules et papillons.

Pour sauvegarder les nids d’oiseaux, ne taillez pas et n’élaguez pas au printemps ni au début de l’été.

Enfin, évitez le plus possible de bêcher. Utilisez de préférence une grelinette, qui perturbera beaucoup moins l’écosystème du sol.

Découvrez nos articles sur la biodiversité au jardin